Le mot du Coordonnateur

Au vu des moyens dont nous disposons et de l’expérience des hommes affectés à nos unités, on peut en effet nous qualifier de force d’élite. Sous la direction du Conseil National de Sécurité (CNS), le CCDO (Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles) créé par décret est chapeauté par le Ministère de l’intérieur, qui abrite d’ailleurs son siège. Il a six missions principales, à savoir sécuriser les sites stratégiques, participer activement à la lutte contre le grand banditisme, participer à la lutte contre toutes les formes de terrorisme, freiner et prévenir les atteintes à la sureté de l’Etat, contribuer à la gestion des grands évènements à travers le renseignement notamment et collaborer à la gestion des secours en cas de catastrophe naturelle ou industrielle dans nos grandes villes. Son avènement participe de la volonté du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire de garantir la sécurité aux ivoiriens, mais pas seulement. Ceux qui visitent notre pays ou souhaitent investir chez nous doivent

également se sentir en totale sécurité. La situation de l’insécurité dans nos villes était devenue si criarde que cette unité s’imposait. Trois ans après sa mise sur pieds, nos résultats parlent d’eux-mêmes. L’indice d’insécurité à Abidjan a chuté de 3,8 en janvier 2013 à 1,3 aujourd’hui. Avant, on enregistrait en moyenne jusqu’à 10 braquages quotidiens dans la capitale, nous sommes aujourd’hui passé sous les 2 braquages quotidiens. Il n y a plus, à titre d’autre exemple, aucun barrage anarchique à Abidjan.